S.E. Mgr Clemens à Bucarest pour la présentation de trois publications du dicastère sur les mouvements ecclésiaux et les communautés nouvelles traduites en roumain

IMG_7688

Le processus de reconstruction morale et spirituelle de la Roumanie, commencé à la fin du régime de Nicolae Ceausescu au début des années 1990, procède également grâce à l’apport de celle qui dans ces territoires peut bien se définir une “minorité créative”, l’Église Catholique. Présente en proportion infime dans le sud du pays, et avec des pourcentages qui dépassent à peine les 10% au Centre-Nord, parmi une population en très grande majorité orthodoxe, toutefois sont bien actifs quelques uns des principaux mouvements ecclésiaux nés durant les années pre et post Concile Vatican II. Avec leurs charismes et leurs façons spécifiques d’annoncer et de former, ils participent au chantier de la nouvelle évangélisation du pays.

Pour aider l’Église en Roumanie et ses Pasteurs à comprendre ces nouvelles réalités associatives, dans un contexte de pauvreté littéraire sur l’argument, la “Editura Ruah” de la Communauté Magnificat – association de fidèles née dans le socle du Renouveau charismatique, reconnue en Italie et assez répandue en Roumanie – a procédé à la traduction de trois volumes édités par le Conseil Pontifical pour les Laïcs sur ce sujet : des volumes qui contiennent les textes fondamentaux pour une approche correcte et ouverte à ces réalités, comme certains textes de l’ex-cardinal Joseph Ratzinger, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

Les trois volumes, en effet, sont les actes du premier Congrès des mouvements ecclésiaux de 1998, qui eut lieu juste avant la rencontre historique de ces réalités avec saint Jean-Paul II sur la place Saint-Pierre (Les mouvements dans l’Église) ; et les actes de deux séminaires d’études pour évêques que le Conseil Pontifical pour les Laïcs a organisé en 1999 et en 2008 (Les mouvements ecclésiaux dans la sollicitude pastorale des évêques et Pasteurs et mouvements ecclésiaux).

Les publications ont été présentées officiellement dans l’Aula magna de la Faculté de Théologie romano-catholique de l’Université de Bucarest le samedi après-midi 4 octobre 2014, au cours d’une rencontre promue par la Communauté Magnificat, où a été invité à parler le Secrétaire du Conseil Pontifical pour les Laïcs, S. Ex. Mgr Josef Clemens. À l’événement, organisé en collaboration avec la Nonciature Apostolique, l’Archidiocèse de Bucarest et la Faculté de Théologie romano-catholique de l’Université de Bucarest, était aussi présent l’évêque auxiliaire de l’archidiocèse, S.E. Mgr Cornel Damian, qui a transmis les salutations de S.E. Mgr Ioan Robu, l’archevêque métropolite, parti pour Rome pour participer aux travaux du Synode des évêques, et qui a défini la rencontre comme un “événement historique” : jamais jusqu’à présent, en effet, les mouvements ecclésiaux et les nouvelles communautés ne s’étaient retrouvés ensemble pour un rassemblement public en commun.

Dans son discours, Mgr Clemens a illustré la pensée du cardinal Joseph Ratzinger sur les mouvements ecclésiaux et les communautés nouvelles, en partant du texte fondateur qui « a marqué un véritable tournant en ce qui concerne l’évaluation et l’insertion de ces nouvelles réalités associatives dans l’Église » : Les mouvements ecclésiaux et leur lieu théologique (publié dans le volume Les mouvements dans l’Église), en l’intégrant avec d’autres interventions du cardinal Ratzinger d’abord et de Benoît XVI ensuite. Il est important, a expliqué Mgr Clemens, « d’avoir un point de référence certain et d’être bien ancrés » ; et il a ainsi motivé le choix d’illustrer à cette occasion les études et le magistère du pape émérite, un homme dont la « pensée si profonde et actuelle à propos des nouveaux souffles de l’Esprit » qui se sont manifestés dans l’Église à travers ces nouvelles réalités.

Puis ce fut le tour de la présentation des trois volumes illustrés par Mgr Damian, par la professeur Marta Andro du Mouvement des Focolari, et par le père Victor Dumitrescu de la Communauté Magnificat.

Outre un grand nombre de membres de la Communauté Magnificat étaient également présents les membres du Mouvement des Focolari, de Communion et Libération, de la Communauté de Sant’Egidio et du Mouvement Ecclésial Carmélitain. Chacun d’entre eux a présenté son propre mouvement, en racontant quelques détails de leur arrivée en Roumanie. Très suggestifs furent les récits de Communion et Libération et du Mouvement des Focolari, qui commencèrent à entrer dans le pays encore sous le régime communiste, quand il était interdit d’importer des idées et des initiatives de l’extérieur. Leurs activités furent marquées par la clandestinité, les perquisitions et les interrogatoires.

À la fin de la rencontre, l’assemblée s’est rendue dans la Cathédrale di Bucarest située non loin et dédiée à Saint Joseph, où Mgr Clemens a présidé la concélébration eucharistique et a tenu une homélie sur l’unité de foi et de vie vécue par les premiers témoins comme départ et cœur de l’évangélisation.

Dans la matinée du 4 octobre, le Secrétaire du Conseil Pontifical pour les Laïcs a aussi eu une rencontre avec les membres de la Communauté Magnificat. Il leur a adressé une allocution sur “L’Esprit Saint et ses fruits dans la communauté”.

Nous publions ici les textes en italien de S.E. Mgr Clemens :

Les mouvements ecclésiaux et les communautés nouvelles dans la pensée du cardinal Joseph Ratzinger

«L’Esprit Saint et ses fruits dans la Communauté». Quelques éléments importants de la pneumatologie du cardinal Joseph Ratzinger/Benoît XVI

Homélie : « Soyez tous mes imitateurs ! » (cf. Phil 3,17)

© Copyright 2011-2015  Conseil Pontifical pour les Laïcs | Plan du site | Liens | Contacts