Garder l’espérance

sma_9360579733_e5339a982a_o

Rio de Janeiro, 24 juillet 2013

Première journée bine remplie pour le Saint-Père et pour les jeunes, ici à Rio de Janeiro. Tandis que le Pape François se rendait au sanctuaire national de Aparecida, consacré à Notre-Dame de la Conception, dans les centaines de sites disséminés à travers la ville, les jeunes quant à eux participaient à catéchèse offerte dans les différentes langues. Ces catéchèses sont une occasion de rencontre entre les jeunes et leurs Évêques. leurs compagnons de voyage “spéciaux”. 

“Garder le espérance” ! Est l’exhortation du Saint-Père dans son homélie à Aparecida : « Que de difficultés dans la vie de chacun de nous, dans l’existence des personnes, dans nos communautés, mais pour aussi énormes que ces difficultés puissent sembler, Dieu ne nous laisse jamais en être submergés. Face au découragement qui pourrait se vérifier dans la vie et qui pourrait gagner ceux qui œuvrent pour l’évangélisation ou qui font l’effort de vivre la foi en tant que père et mère de famille, je voudrais dire avec force : ayez toujours dans vos cœurs cette certitude : Dieu marche à vos côtés, il ne vous abandonne en aucun moment ! Ne perdez jamais l’espérance ! ».

À Aparecida, le Pape François a confié la Journée Mondiale de la Jeunesse à la Vierge Marie : « Reste avec nous, accueille tes enfants. Accompagne-nous et reste à nos côtés, surtout quand la croix se fait trop lourde ». 

Dans l’après-midi, les jeunes ont inauguré le “festival de la jeunesse”, une kermesse de manifestations culturelles et spirituelles organisées par les jeunes eux-mêmes dans leurs différentes  langues et langages : musique, théâtre, art, mais aussi prières, veillées, réflexions… Bref, des centaines de façons de se rencontrer. Entretemps, le Pape François est revenu à Rio de Janeiro, précisément à l’Hôpital Saint François, géré par les Franciscains, un asile pour les pauvres et les drogués de la ville. Dans son discours, le Pape a déclaré : « Tendons la main à celui qui est dans le besoin, à celui qui est tombé dans l’obscurité de toxicodépendance, parfois sans même s’en rendre compte et disons-lui : “tu peux t-en sortir, tu peux y arriver. C’est difficile, mais ce n’est pas impossible, si tu le veux” ». S’adressant aux présents, personnel sanitaire et personnes en cure de désintoxication,  il a ajouté : « Chers amis, je voudrais dire à chacun d’entre vous, mais surtout aux nombreux autres qui n’ont pas eu le courage de se lancer dans ce parcours vous avez entrepris : Tu es le premier protagoniste de ta reprise. Telle est la condition indispensable! Tu trouveras la main tendue de celui qui veut t’aider, mais personne ne pourra accomplir cette remontée à ta place ».  

D’ici, le Pape François s’est ensuite adressé aux jeunes italiens et aux jeunes brésiliens d’origine italienne qui suivaient sa visite en direct du stade Maracanazinho où ils s’étaient rassemblés pour une fête commune : « Ayez confiance en Christ ! Écoutez-le, suivez son exemple. Il ne nous abandonnera jamais (...)  Demain, à Copacabana, nous aurons l’occasion d’approfondir cette vérité qui éclaire la vie ».

En effet, la plage de Copacabana vivra demain soir une autre étape importante de cette JMJ : L’accueil des jeunes du Pape François.

Célébration eucharistique en la Basilique du Sanctuaire Notre-Dame d'Aparecida

© Copyright 2011-2015  Conseil Pontifical pour les Laïcs | Plan du site | Liens | Contacts