Communiqué de presse - Message du Saint-Père François pour la XXXIe Journée Mondiale de la Jeunesse 2016

WYD_K16_RGB_WWW

Communiqué de presse
Message du Saint-Père François pour la XXXIe Journée Mondiale de la Jeunesse 2016

Le Message du Saint-Père aux jeunes en vue de la préparation de la XXXIe Journée Mondiale de la Jeunesse 2016 a pour thème : « Heureux les miséricordieux, car ils trouveront miséricorde » (Mt 5,7).

Il s’agit du troisième message que le Pape François adresse aux jeunes. Comme pour les deux précédents, celui-ci se fonde sur les Béatitudes, et a pour objectif d’accompagner les jeunes du monde entier au cours de leur long et contraignant parcours spirituel vers Cracovie où, en juillet prochain, se tiendra la Journée Mondiale de la Jeunesse.

Au cours de ces trente dernières années, les JMJ – précieux héritage de Saint Jean-Paul II –, sont devenues un grand instrument d’évangélisation de la jeunesse et une importante occasion de dialogue entre l’Église et les nouvelles générations. Cette aventure spirituelle a jusqu’ici mobilisé des millions de jeunes de tous les continents. La JMJ a suscité chez beaucoup d’entre eux un profond changement de vie, la découverte d’un appel intrinsèquement lié à leur condition de jeunes : de nombreuses vocations au sacerdoce et à la vie consacrée sont nées après les JMJ, et beaucoup parmi les jeunes gens et les jeunes filles qui ont vécu ensemble cette expérience ont, par la suite, choisi d’unir leurs vies dans le sacrement du mariage.

Dans son message, le Saint-Père souligne combien le thème de la XXXIe JMJ place cette célébration au cœur de l’Année Sainte de la Miséricorde, la transformant en un « véritable Jubilé mondial des jeunes ». Comme le rappelle si bien le Successeur de Pierre, c’est la troisième fois qu’une rencontre internationale des jeunes coïncide avec une année jubilaire. Ce fut le cas lorsque, au cours de l’Année Sainte de la Rédemption (1983-1984), saint Jean-Paul II convoqua pour la première fois les jeunes du monde entier à l’occasion du Dimanche des Rameaux. Puis, lors du Grand Jubilé de l’an 2000, plus de deux millions de jeunes de 165 pays se réunirent à Rome pour la XVe Journée Mondiale de la Jeunesse. « Comme dans ces deux cas précédents, cette fois-ci encore – j’en suis certain –, le Jubilé des jeunes à Cracovie sera l’un des temps forts de cette Année sainte ! ».

Le pape explique ensuite aux jeunes comment Dieu a révélé sa miséricorde dans les Saintes Écritures, en manifestant son indéfectible fidélité et son amour éternel, toujours prêt à pardonner. Dans le Nouveau Testament, la miséricorde est présentée comme « la synthèse de l’œuvre que Jésus est venu accomplir dans le monde au nom du Père (cf. Mt 9,13) [...] Tout en Jésus parle de la miséricorde. Mieux ! Il est lui-même la miséricorde ».

Le Saint-Père invite alors les jeunes à faire une expérience directe de la miséricorde du Seigneur. Il raconte : « Lorsque j’avais dix-sept ans, un jour où je devais sortir avec mes amis, j’ai décidé de me recueillir d’abord dans une église. Une fois à l’intérieur, j’ai trouvé un prêtre qui m’a inspiré une grande confiance et j’ai senti le désir de me confesser. Cette rencontre a changé ma vie ! J’ai découvert que lorsque nous ouvrons nos cœurs avec humilité et transparence, nous pouvons contempler d’une façon très concrète la miséricorde de Dieu ».

Après avoir expliqué comment Dieu nous manifeste sa miséricorde, le Pape invite les jeunes à devenir, à leur tour, des instruments de cette miséricorde envers les autres. Il leur propose une façon très concrète de répondre à son appel : « Je vous propose [...] de vous engager à vivre – pour chacun des sept premiers mois de l’année 2016 –, une œuvre de miséricorde corporelle et une œuvre de miséricorde spirituelle ».

À la fin de son message, le Pape François renouvelle sa chaleureuse invitation aux jeunes : « Il ne manque plus que quelques mois à notre rencontre en Pologne. Cracovie, la ville de saint Jean-Paul II et de sainte Faustine Kowalska, nous attend à bras et cœurs ouverts. Je crois que c’est la Divine Providence qui nous a guidés à célébrer le Jubilé des jeunes dans la terre où ont vécu ces deux grands apôtres de la miséricorde de notre temps. [...] Jésus miséricordieux, représenté dans l’effigie vénérée par le peuple de Dieu dans le sanctuaire de Cracovie qui lui est consacré, vous attend [...]. Venez et dites-lui du fond de votre cœur : “Jésus, en Toi je me confie!” ».

© Copyright 2011-2015  Conseil Pontifical pour les Laïcs | Plan du site | Liens | Contacts