Annoncer le Christ à l’ère digitale

plenaria

La XXVIe Assemblée plénière du Conseil Pontifical pour les Laïcs se tiendra du 5 au 7 décembre prochain dans les locaux de la Résidence Villa Aurelia, à Rome. Le Saint-Père François a voulu confirmer le thème qui avait été arrêté par son prédécesseur, le Pape Benoît XVI : “Annoncer le Christ à l’ère du numérique”. Le numérique est sans doute l’une des questions qui caractérisent le plus notre époque, un thème qui touche de près la mission des fidèles laïcs dans le monde contemporain et auquel le Magistère pontifical de ces dernières années n’a pas manqué de consacrer d’importantes interventions.

Le choix du thème répond à plusieurs sollicitations importantes. Tout d’abord, il nous a semblé important de rappeler que l’engagement dans le domaine de la communication relève principalement de la vocation et de la mission des fidèles laïcs. Ceux-ci sont appelés à animer et à construire l’ordre temporel afin de l’orienter vers Dieu par le Christ (cf. Vatican II, Décret sur l’apostolat des laïcs Apostololicam actuositatem, n. 7). Il est plus que jamais urgent que les fidèles laïcs prennent pleinement conscience des nouveaux défis que le développement rapide des technologies de communication lance à l’Église. Par ailleurs, le dernier Synode des Évêques sur la “nouvelle évangélisation” et la récente Exhortation apostolique du Pape François Evangelii gaudium ont fortement mis l’accent sur la nature missionnaire de l’Église, et partant, sur nécessité de ne négliger aucun domaine de la vie de l’homme contemporain de sorte que tous puissent faire l’expérience de la beauté et de la joie de l’annonce de l’Évangile. Il ne fait aucun doute que le monde du numérique compte aujourd’hui parmi les plus importants de ces domaines-là. Enfin, pendant la phase de définition du programme et de sélection des intervenants – tous, d’éminentes personnalités –, nous avons voulu prêter une attention particulière à la situation réelle de l’évolution du “monde numérique”, en évitant les simplifications faciles, dans un sens comme dans l’autre. En effet, nous avons essayé d’éviter d’une part l’enthousiasme excessif qui méconnaît les risques et les problèmes que le web crée, en particulier parmi les jeunes, et d’autre part, nous avons voulu éviter toute fermeture d’esprit préjudicielle qui tend à souligner de manière emphatique les risques et finit par empêcher le bon usage des nouvelles et extraordinaires potentialités qu’offre le web.

La participation aux travaux de l’Assemblée plénière est réservée aux membres et consulteurs du Conseil Pontifical pour les Laïcs.

© Copyright 2011-2015  Conseil Pontifical pour les Laïcs | Plan du site | Liens | Contacts