Le JMJ sont un laboratoire de mission

IMG-20121126-WA0005

28/11/2012 “Les journées mondiales de la Jeunesse sont un laboratoire de mission, une occasion providentielle pour renforcer la foi, un grand encouragement pour notre engagement missionnaire”. C’est Mgr Josef Clemens, secrétaire du Conseil Pontifical pour les laïcs qui l’a rappelé, le 27 novembre, deuxième journée de travail de la rencontre préparatoire de la JMJ de Rio (23-28 juillet 2013), en cours dans la ville brésilienne. Dans son intervention, dédiée au Message de Benoît XVI pour la JMJ, le Secrétaire a redit que “la Journée de Rio est une occasion propice et providentielle pour aller plus en profondeur dans la dynamique de notre être chrétiens et contribuer ainsi à l’œuvre de rédemption de l’humanité”.


S’adressant directement aux plus de 200 délégués présents, de 75 pays et de 40 mouvements et associations ecclésiales, Mgr Clemens a souligné l’importance de la préparation à la Journée : “le Message est déterminant pour la préparation à la JMJ. Parole clé du Message de Benoît XVI est “dynamisme”, “le chrétien est dynamique – a expliqué le Secrétaire du CPL – il ne peut pas rester fermé et passif dans sa propre foi mais il doit aller vers les autres pour offrir et partager la perle précieuse de la foi”, en accueillant l’invitation du thème de la Journée, tiré de l’évangile de Mattieu (28,19), “Allez, faites de toutes les nations des disciples!”. Ensuite, le fait que cette fois la JMJ se déroule au cœur de l’Année de la Foi et en lien avec la mission continentale des Églises particulières d’Amérique Latine lancée par la Cinquième conférence générale de l’épiscopat latino-américain et des Caraïbes, d’Aparecida (Brésil), ne fait que valoriser la dimension missionnaire de la JMJ de Rio. “Le dialogue simple et respectueux, la proximité et le témoignage” sont les recommandations, qui émergent du Message du Pape, adressées aux jeunes afin qu’ils deviennent les premiers évangélisateurs de leurs compagnons d’âge. Cet engagement missionnaire doit toutefois s’appuyer sur des principes qui, pour Mgr. Clemens, sont: “bien savoir qui nous sommes en tant que chrétiens, car l’agir vient après l’être, en quoi croyons-nous et que signifient les Sacrements de l’initiation chrétienne ? Ceci nous enracine dans a foi et nous permet de répondre aux défis de notre temps. La connaissance de la foi – a-t’il conclu - ne doit s’arrêter seulement à l’acquisition de notions mais c’est une rencontre avec une Personne vivante, Jésus-Christ, qui donne l’espérance et répond aux attentes de l’homme”.


À l’intervention de Mgr. Clemens a fait suite, pour le reste des travaux, une série de communications sur les lieux principaux des évènements de la JMJ, les liturgies, les catéchèses, le programme culturel, les volontaires, avec les questions et les demandes d’informations de la part des délégués. À propos des lieux de la JMJ le père Renato Martins, du Comité organisateur local (Col), a confirmé que : “C’est la fameuse plage de Copacabana le lieu qui a été choisi pour accueillir Benoît XVI à son arrivée au Brésil, le 25 juillet 2013. À Copacabana – a expliqué le prêtre - par tradition c’est là que se tiennent les grandes manifestations de Rio, et les gens sont habitués à accueillir deux millions de personnes comme se sera le cas à nouveau cette fois. Copacabana, en outre, offre également les structures suffisantes, magasins, lieux de restauration et avant tout la sécurité, pour faire face aux exigences de nombreuses personnes”. La plage sera aussi le site de la cérémonie d’accueil des jeunes, le 23 juillet, et du Chemin de Croix du 26 juillet”. Bien qu’il ait déjà été repéré, il plane toujours un doute sur le lieu de la veillée du samedi et de la messe finale du dimanche. La Préfecture et la municipalité de Rio doivent résoudre les dernières questions et, probablement demain, l’annonce sera faite. “Tous les lieux – a précisé le père Martins – sont facilement accessible par les jeunes pèlerins, soit à pied qu’en navette”. Devant la plage rouge, à côté du Pain de Sucre, un autre endroit célèbre de Rio de Janeiro, se situera par contre, la Foire vocationnelle qui, dans la disposition des stands et des tentes, reproduira, vu de haut, le logo de la JMJGmg. À l’intérieur – comme cela a été mentionné à la rencontre – seront exposés 156 mouvements et associations laïques, qui pourront ainsi faire connaître leurs charismes. 200 confessionnaux seront également installés ainsi qu’une tente pour l’Adoration. L’espoir des organisateurs est que la Foire représente une occasion de raviver la foi des jeunes et de faire l’expérience de l’universalité de l’Église.


Un autre moment fondamental de la JMJ sera la Semaine Missionnaire (c’est ainsi que cette année sont appelées les traditionnelles journées dans les diocèses avant la JMJ), pendant laquelle “nous mettrons le Brésil dans un état di mission permanent” comme l‘a déclaré le père Jefferson Gonçalves, qui s’occupe de cet évènement pour le Col, au programme du 15 au 20 juillet. Les jeunes qui y prendront part, en se rendant dans les diocèses brésiliens feront des visites dans les familles, dans les hôpitaux, les écoles, les universités et ils participeront aux messes, aux rencontres et aux moments de fête.

© Copyright 2011-2015  Conseil Pontifical pour les Laïcs | Plan du site | Liens | Contacts