La JMJ est d’importantes semailles qui porte des fruits dans la vie des jeunes

IMG-20121126-WA0006

29/11/2012 “La veillée du samedi soir, 27 juillet, et la messe finale de la JMJ, dimanche 28 juillet, se dérouleront dans la zone de Guaratiba, située dans la partie ouest di Rio De Janeiro”. La journée conclusive (28 novembre) de la rencontre des délégués de la pastorale des jeunes, (200 de 75 pays et 40 mouvements), en préparation à la JMJ de Rio 2013, s’est conclue avec l’annonce tant attendue du lieu de la veillée et de la messe finale. C’est le maire de Rio lui-même, Edoardo Paes, qui l’a donnée parmi les applaudissements des présents. Il s’agit d’un lieu d’une capacité de deux million et demi de personnes. Par le choix de Guaratiba, qui remplace la base aérienne de Santa Cruz qui avait été suggérée au début par le Comité organisateur local, se complète ainsi le cadre des lieux des évènements de la Journée. Benoît XVI sera accueilli sur la plage de Copacabana le 25 juillet 2013. La plage sera également le site de la cérémonie d’accueil des jeunes, le 23 juillet, et du Chemin de Croix du 26 juillet.

Le 28 novembre a été aussi la journée du bilan des travaux, en vue de la phase finale de la préparation et de l’organisation de l’évènement. Il a été tracé, après les salutations de l’archevêque de Rio, dom Orani Tempesta, par le président du Conseil Pontifical pour les laïcs (Cppl), le card. Stanislaw Rylko. “La JMJ – a-t’il dit – n’est pas un feu de paille qui dure seulement quelques jours mais d’importantes semailles qui porte des fruits dans la vie des jeunes. Ne gâchons donc pas le don immense qui nous est donné par la JMJ. Vivons donc cette dernière étape de la préparation de la Journée avec joie et enthousiasme : au-delà des questions logistiques, qui trouveront rapidement une réponse, accueillons avec joie le défi de porter les jeunes au Christ.”. Une recommandation adressée directement aux 200 délégués de la pastorale des jeunes auxquels le cardinal a rappelé l’enseignement di Benoît XVI. “Les JMJ pour le Pape sont une nouvelle évangélisation en acte. L’évangélisation est le cœur pulsant de chaque JMJ. La confiance en Dieu et le courage, la certitude qu’à partir des petites choses peuvent en naître des grandes” sont les bases principales de tout effort d’évangélisation. Il faut donc, regarder la JMJ comme “un tempo di grâce particulier. L’important c’est l’organisation mais aussi et encore plus, savoir accueillir le don qui vient d’En-Haut. Vivons cette dernière étape pour Rio avec un grand sens des responsabilités pour ne pas gâcher le don immense qui nous est fait”. À la conclusion du rassemblement, le card. Rylko a invité à diffuser le Message du Pape pour la JMJ “sans oublier tous les jeunes qui ne pourront pas se rendre à Rio mais qui ont le droit de participer au moins spirituellement à cet évènement. L’utilisation des nouvelles technologies et de internet, comme l’a affirmé Benoît XVI dans son message aux jeunes, sont d’une grande utilité ”.

D’importantes paroles envers la JMJ sont également arrivées de la part des institutions représentées par le ministre Gilbert Carvalho, de la secrétairerie de la présidence de la République du Brésil. Le ministre l’a définie “un projet d’une énorme portée historique puisqu’il coïncide avec celui de la construction d’une nouvelle nation”. “La Journée – a-t’il déclaré - contemple une forte collaboration entre l’Église et les Institutions et dépasse le sens purement religieux, en s’adressant non seulement à la jeunesse catholique mais à tous les jeunes, et se place dans la prospective de la construction d’une société nouvelle ”. Il s’agit donc, de travailler “pour une société nouvelle et pour une nouvelle espérance”. “Nous accueillons la JMJ comme une importante contribution à cette œuvre”, a conclu le ministre, qui a redit “l’appréciation de l’État pour l’engagement social de l’Église”. La fin de la matinée a été réservée au Comité organisateur local pour répondre aux dernières questions des participants. Dans l’après-midi les délégués ont pu visiter le Corcovado, le pic de granit de plus de 700 mètres sur lequel s’élève la statue, de 38 mètres de haut, du Christ rédempteur, symbole de la ville, puis participer à la messe qui a été suivie d’une fête auprès de la communauté paroissiale de Notre Dame de la Paix avec un moment d’adoration eucharistique animé par les jeunes.

© Copyright 2011-2015  Conseil Pontifical pour les Laïcs | Plan du site | Liens | Contacts